AAPPMA
AMICALE LE DAUPHIN LES MUREAUX

                                             LE BROCHET

 

 

 

CARACTERISTIQUE

Son identité:

son nom scientifique: esox lucius. En français on l'appelera tout simplement brochet et en anglais se sera pike jack.

Sa description:

ECOLOGIE

Son habitat:

Il est surtout présent dans les rivières profondes et lentes, mais on le trouve aussi beaucoup dans les lacs et étangs. Le brochet évolue souvent très près des bergers à proximité des herbiers. En effet, les herbiers sont un lieu très importants pour les brochets, il s'y sont souvent posté, ainsi ils sont camouflés par ses herbes et sugissent d'un seul coup sur leurs proies car le brochet est un très grand sprinter!!

Son alimentation:

Le brochet se nourrit essentiellement de petits poissons, comme les ablettes, les gardons, les chevesnes et autres. Mais il lui arrive aussi de s'attaquer à des grenouilles, c'est pour cette raison qu'il existe maintenant des leurres souples qui ont la forme d'une grenouille.

Son mode de vie:

sa reproduction: il se reproduit entre février et mai dans les zones peu profondes, la plupart du temps dans les prairies inondées. Une femelle pond en moyenne 45000 oeufs qui metteront environ 3 semaines pour se développer.

Le brochet est un poisson solitaire qui chasse seul. Il peut rester poster immobile pendant des heures et prendra sa proie par surprise grâce à ces départs fulgurants.

                                              LE SANDRE     

 

Le sandre est un chasseur redoutable, et il est présent dans toutes nos eaux, il est donc assez facile de trouver un endroit proche de chez soi où l'on peut le pêcher. Et lorsque l'on prend un sandre, il faut tout de suite pensez à rexplorer la zone où l'on vient d'en prendre un car ils se déplacent souvent en banc, il est donc fréquent de prendre plusieurs sandres sur la même zone.

CARACTERISTIQUE

Son identité:

son nom scientifique: Stizostedion lucioperca, et pour information son nom anglais est Pikeperch Zander. En france, on appelera tout simplement sandre!!

Sa description:

ECOLOGIE

Son habitat:

Il aime les parties calmes des rivières ou des lacs. On le trouve souvent des les zones profondes, en pleine eau. Les bon postes à explorer sont les pilles de ponts, la proximité d'obstacles immergés,... Il y a aussi des endroits où les sandres sont présents en nombres, ce sont les gravières relier à une rivière et où les engins de draguage sont toujours en action, et donc forme un nuage où les poissons blancs viennent se regrouper en masse, et qui dit banc de poissons blancs, dit présence de sandres!!

Son alimentation:

Le sandre se nourrit essentiellement d'alevins et de petits poissons, comme les ablettes, les gardons, les goujons et autres. Mais attention il ne faut pas croire que le sandre s'attaque qu'à de petite proie, et non, un gardon de 20 centimètres ne lui fait pas peur, par exemple on a déjà vu un sandre qui avait avalait un chevesne de 37 centimètres, ou un petit sandre car ils se mangent entre congénères: mais attention interdiction d'utiliser un sandre comme vif, par contre si vous voulez il existe de imitations de petits sandres!!

Son mode de vie:

sa reproduction: elle se déroule entre avril et juin d'en une eau d'environ 15°C. Une femelle peut pondre jusqu'à plusieurs centaines de milliers d'oeufs, en fonction de son poids, et cette ponte va être surveiller par le mâle. Le dévellopement des petits mettera de 10 à 15 jours en fonctin de la température. Les petits grandiront toujours sous la surveillance du mâle.

Comme nous l'avons au début du document le sandre est un poisson grégaire, il vit en banc, il est donc possible d'en prendre plusieurs sur le même poste.

                                              LE  GARDON

 

Le gardon est sans aucun doute le partenaire idéal du pêcheur au coup, par sa présence en nombre dans tous les lacs et rivières de france, mais aussi parce qu'il est actif tout au long de l'année: même l'hiver!! Il est donc notre meilleur associé pour de très belles bourriches. Mais il ne faut croire qu'il est facile de le pêcher, sa pêche doit être fine et subtile! d'où tout l'intérêt du gardon. Découvrons ou redécouvrons donc ce magnifique poisson, emblème de la pêche au coup.

CARACTERISTIQUES

Son identité:

nom scientifique: Rutilus rutilus Il est plus communément appelé gardon ou rousse. Et les anglais l'appelle roach, un peu d'anglais ne fait pas de mal! Il fait partie de la famille des Cyprinidés.

 

ECOLOGIE

Son habitat:

Il se trouve la plupart du temps à proximité du fond et des herbiers, et préfère les fonds propres et oxygénés. En été on le trouvera surtout dans des fonds de 2m à 3m, tandis que l'hiver, il se réfugie dans les fonds importants. Il se tient souvent dans les zones de courant ou de remous, une rupture brutale du fond (ou cassure) sont aussi des zones où il aime bien s'installer.

Son alimentation:

Il se nourrit essentiellement d'invertébrés aquatiques, que se soit des mollusques, des vers ou des larves, mais aussi de végétaux, comme de la mousse ou des algues (d'ailleurs on peut les pêcher à la mousse en plein été!!). Il vient aussi gober de petits insectes en surface, essentiellement l'été.

Son mode de vie:

C'est un poisson grégaire, il vit donc en groupes importants parmis la végétation. Et ceci est intéressant pour nous pêcheurs car si l'on arrive à les faire entrer sur notre coup, c'est une belle bourriche assurée!! Seul les gros spécimens restent un petit peu à l'écart.

Sa reproduction:

elle se déroule d'avril à juin ou parfois juillet, dans une eau d'au moins 12°C; c'est pourquoi son frai est repoussée à juillet quelque fois, lorsqu'il a fait trop froid mai-juin! Et lorsque leur frai est repoussé, il devient difficile de les pêcher car il ne se nourrit presque plus en attend des jours meilleurs pour frayer! On distingue facilement un gardon en période de frai: il a la peau rugueuse, des petits boutons recouvrent son corps et parfois il a comme des taches noirs! Si sa pêche est difficile durant cette période, dès qu'il a fini sa reproduction le gardon se nourrit énormement: sa pêche devient alors très active. Pour information: une femelle pond de 50 000 à 100 000 oeufs qui se déveloperont en 8 à 15 jours. Nos petits gardons mettront 2 à 3 ans pour devenir mature et se reproduire à la tour. Il faut savoir que le gardon a une croissance lente!

SA PÊCHE

Choix du poste:

Il y a deux éléments importants à prendre en compte pour trouver un bon coin à gardons: un fond propre et une eau oxygénée. Voyons les postes à rechercher zone par zone:

En étang: cherchez un fond de 1,5 à 2,5 métres à proximité des herbiers.

En étang:En rivière: une belle coulée régulière avec suffisament de fond sera un bon poste.

En étang:En rivière:En canal: les bons coins sont plutôt l'aval d'une écluse, la proximité d'herbiers, mais aussi un super poste est de pêcher face à une berge inaccessible à cause de la végétation: il faut alors une grande canne à déboiter (au minimun 9 mètres)

Montage:

Les qualités d'un montage à gardons sont souplesse, finesse et précision.

Esches et amorce:

Les esches préférées du gardons sont bien évidemment les vers de vase, mais aussi les pinkies rouges et l'été pensez aux graines: elles sont alors des appats très appréciés. En ce qui concerne l'amorce, elle doit être plutôt foncée: quasiment noir ou marron l'hiver et l'été un orangé sera pas mal, le rouge sera plutôt intéressant en mi-saison (printemps ou automne)

action de pêche:

Lorsque l'on pêche le gardon, il faut procéder à un sondage très méticuleux, car il faut pêcher précis: en étang on le pêchera décollé de 2-3 cm du fond, tandis qu'en rivière faire trainer de quelques centimètres (2-5 cm) sera plus payant. Ceci est vrai dans la plupart des cas, mais il faut savoir s'adapter à toutes les situations: alors à vous de juger les jours où les gardons trompent les règles.

                                            LA CARPE      

 

 

S'il existe un poisson énormément respecté par tous les pêcheurs: c'est bien la carpe. La carpe: poisson trophée, mais aussi appelé poisson bonus en concours (parce si vous en ramenez une dans la bourriche en concours son poids a toutes les chances de faire la différence). Ces dernières années, la pêche spécifique de ce poisson c'est énormément développée. Maintenant des pêcheurs pêchent exclusivement ce poisson! Il est donc normal que l'on se penche de plus près sur cette espèce.

CARACTERISTIQUE

Son identité:

nom scientifique: Cyprinus carpio Nous l'appelerons plutôt carpe commune pour les francophones et carp pour les anglophones: pour une fois le nom anglais n'est pas trop dur à mémoriser. Elle fait partie de la famille des Cyprinidés: au même titre que le gardon.

Sa description:

Il existe plusieurs types  de carpes:commune ,cuir ,koi

ECOLOGIE

Son habitat:

La carpe vit surtout dans les eaux stagnantes ou les cours d'eau à faible courant, on les trouvera par exemple dans les parties calmes des étangs ou bras d'une rivière. Elles préféreront un fond vaseux ou de sable où la végétation aquatique est présente. Il faut donc rechercher en priorité les zones calmes.

Son alimentation:

Elle se nourrit essentiellement de petits mollusques, comme des vers ou des larves d'insectes qu'elle trouve dans la vase, mais aussi de débris végétaux. Pour se nourrir la carpe fouille le fond méthodiquement. Ces fouilles sont facilement repérable: elles sont caractérisées par de gros chapelets de bulles qui remontent à la surface. C'est une information à prendre en compte avant de choisir votre poste: observez les signes d'activités qui révèlent leurs présences. Mais ces fouilles peuvent aussi vous indiquer que les carpes sont belles et bien sur votre coup et qu'elles sont en plus à la recherche de nourriture!

Son mode de vie:

La carpe est plutôt active au crépuscule, mais aussi la nuit: c'est pourquoi de nombreux carpistes la pêche la nuit dans des zones prévus à cet effet. Renseignez-vous avant de pêcher de nuit: elle est interdite, seules des zones lui sont réservées. On la trouvera surtout au fond, et quelques fois dans des eaux peu profondes mais réchauffées par le soleil. Par contre l'hiver, elle s'enfouie dans la vase: sa pêche devient donc impossible.

Sa reproduction:

La carpe fraye juin-juillet (selon le climat) dans des zones d'eaux peu profondes. Pendant la période de frai, il n'est pas rare d'observer des carpes naviguant en surface et effectuant des parades amoureuses ou des sauts: mais pas la peine de sortir vos cannes dans des cas comme cela, vous n'en piquerez pas une! Contentez vous d'observer cette magnifique agitation. Une femelle peut pondre plusieurs milliers d'oeuf, et cela au milieu de la végétation. Le développement des petits mettera entre 3 et 8 jours.

SA PÊCHE

Quand on parle de la pêche de la carpe, tout le monde pense immédiatement aux carpistes avec leurs batteries de cannes et tout le matériel qui va avec. Mais de nombreux sites expliquent déjà tout cela très bien, ici sur Pechemaniac nous allons parler de la pêche de la carpe à la grande canne: technique déjà beaucoup moins connu. Et oui!! il est possible de s'attaquer aux carpes avec une canne au coup, sans lancer ni détecteur! on recherchera bien entendu pas les spécimens de 20 Kg (quoique!!, le record avec une canne à emboitement est actuellement de 19.7Kg, et c'est vrai, c'est Gérard Trinquier qui le détient, les lecteurs du magasine " Déclic pêche " doivent me croire : les photos y sont parus, ayant rencontré ce grand et très sympathique pêcheur, je dis bravo Gérard), mais des carpes de 2-3 Kg voir plus avec un peu d'expérience et canne assez costaude. Nous allons traiter maintenant superficiellement le sujet, voir l'article technique: la carpe au coup.

Choix du poste:

Lorsque l'on veut prendre des carpes, il faut savoir perdre un peu de temps pour l'observation, car pour les prendre mieux vaut pêcher sur leur territoire. Il faut donc chercher les zones où sont présents des signes d'activités: fouilles, sauts, et l'on peut même parfois apercevoir des carpes patrouillant en surface. L'observation est le meilleur conseil que l'on peut vous donner, ainsi que prospecter les zones les plus calmes en priorité!

Montage:

Lorsque l'on pêche la carpe au coup, il faut pêcher avec des flotteurs un peu spécifique: c'est à dire plutôt trapu mais léger (environ 0,80g) et possédant un antenne épaisse, permettant d'escher des appats lourds au bout de l'hameçon, de toute façon avec les carpes les touches sont franches! Il faut bien évidemment utiliser des nylon, en conséquence avec la puissance de la bête: au minimum un 14/°°, ainsi qu'un hameçon de 12-16.

Esches et amorce:

En ce qui concerne l'amorce, elle doit plutôt être riche en calorie (biscuit gras, tourteaux ...) et ne pas trop travailler pour ne pas attirer les petits poissons: n'oublions pas que l'on cherche le gros. Lorsque l'on cherche la carpe il faut aussi agrainer des graines (maïs, blé, ..), des asticots dont elles raffolent et il existe aussi depuis peut des pellets.

 

                                                        BRÈME

 

La brème : poisson bonus

Si vous êtes amateur de grosses bourriches, vous êtes forcement fan de brèmes. Les "plateaux", comme sont surnommées les grosses brèmes à cause de leur formes, font partie des jolies prises qui donnent des jolies bourriches!! Bien que la brème ne soit pas le poisson ayant la plus grosse défense, sa mise à l'épuisette n'est pas toujours aisé et procure beaucoup de sensations, surtout que pour pêcher la brème: il faut pêcher fin. En effet, les plus gros spécimens atteignent les 70cm et avoisine les 6Kg, et il possible de prendre régulièrement des brèmes de 40-60 cm pour des poids compris entre le kilo et les deux kilo et demi!! tout de même suffisant pour passer une bonne journée au bord de l'eau. Alors j'espère que tout le monde respecte la brème en tant qu'adversaire de taille, et je souhaite que toutes les espèces aient les mêmes valeurs aux yeux des pêcheurs: il n'y a pas d'espèces plus nobles que les autres!!

CARACTERISTIQUE

Son identité:

nom scientifique: Abramis brama, soit brème commune dans le language courant. Et pour les plus anglais d'entre vous, vous pourrez l'appelez Common bream!!

Sa description:

Sa forme n'a rien de banal!!

 

ECOLOGIE

Son habitat:

Les brèmes colonisent plutôt les eaux calmes, aux fonds vaseux ou de substrat limoneux. C'est pourquoi on les trouvent surtout dans le cours inférieurs des cours d'eau, là où le courant est lent et la rivière large. Elles sont aussi présentes en nombres dans les lacs et étangs, surtout ceux où la végetation est dense.

Son alimentation:

Elles se nourrissent de vers, de petits mollusques, de larves d'insectes qu'elles cherchent en fouillant le fond, elles mangent aussi des débris végétaux qu'elles trouvent sur le fond. La brème est un poisson fouisseur, et il faut dire que la nature l'a dotée d'une bouche protractile qu'il lui permet de fouiller énormement le fond.

Son mode de vie:

La brème est un poisson grégaire, elles vivent en bancs de nombreux individus, surtout en ce qui concerne les petites brèmes, souvent appelées "plaquettes". Le jour, elles ont plutôt tendance à rester sur le fond, c'est seulement la nuit qu'elles évoluent plus près de la surface. En ce qui nous concerne nous, pêcheurs, c'est surtout au sur le fond que nous allons la rechercher!! Dans les étangs, on les trouvera assez près de berges, tandis qu'en rivière elles auront tendance à se tenir plus au large.

Sa reproduction:

elle se déroule de mai à juin dans une eau d'environ 17°C dans des zones peu profondes près du bord. Durant le frai l'agitation est intense auprès des berges, des grandes concentrations de brèmes se forment et donnent lieu à une frénésie exceptionnelle au ras de la surface. Il m'est arrivé un jour d'assister à se genre de spectacles que nous offre la nature, et je peux vous dire qu'il est magnifique de voir des dizaines de gros plateaux nageants et remuants en surface, formant un magnifique balai: dans ces cas là, on laisse les cannes dans le coffre et on assiste seulement en tant que spectateur à toute cette agitation. La ponte se fait parmis la végétation, une femelle peut pondre jusqu'à 60000 oeufs dont le dévelopement durera 5-7 jours.

SA PÊCHE

Choix du poste:

Les meilleures postes pour la brème sont les zones où le fond est plat (pas d'obstacle sur le fond) avec une profondeur d'environ 3-4 mètres. En rivière, il faut prévilégier les coulées régulières.

Esches et amorce:

Les amorces a brème sont de couleur claire, le jaune est la couleur a prévilégier: les colorants traçants, formant un nuage persistant donnent de très bon résultat. Dans une bonne amorce à brème, il faut penser à tous les dérivés du maïs, de la farine aux touteaux!! L'esches de prédilection est l'asticot blanc, ou certain jour les pinkies rouges ou un bouquet de vaseux (quand elles sont plus difficile). Il arrive parfois que se soit un grain de maïs qui les tente plus: c'est pourquoi il faut prévoir un choix varié d'appats. Il faut ensuite trouver ce qu'elles préfèrent.

action de pêche:

La brème se pêche sur le fond, et il faut souvent laisser trainer très largement son bas de ligne sur le fond, jusqu'à 40-50 cm. Et lorqu'on la pêche en rivière, il faut ralentir, voir même stopper la coulée de l'esche car la brème aime bien avaler une esche immobile sur le fond. Il faut donc pratiquer la pêche dit à caler (voir page technique correspondante).

                                                L' ABLETTE

 

CARACTERISTIQUE

Son identité:

nom scientifique: Alburnus alburnus. Et pour les anglais: Bleak

ECOLOGIE

Son habitat:

On les trouve surtout dans les eaux claires et bien oxygénées, principalement en rivières. On peut aussi les trouver dans les courants lents, voir quasiment stagnant du niveau inférieurs des rivières ou fleuves. On les trouve très peu et même souvent pas du tout en lacs et étangs, à cause du manque d'oxygène.

Son alimentation:

L'ablette se nourrit de petits mollusques, de vers, de crustacés, ainsi que de larves d'insectes et débris végétaux. L'été, ainsi qu'au printemps, elles viennent gober des petits insectes en surface.

Son mode de vie:

L'ablette est un poisson grégaire, elles vivent en groupes très importants et très dense, la plupart du temps très près de la surface.

Sa reproduction:

elles frayent de mi-avril à juin près des berges, dans les zones peu profondes et où le fond est composé de graviers et de débris végétaux. Une femelle pond 1000 à 2500 oeufs.

SA PÊCHE

Choix du poste:

Les meilleurs postes sont les coulées régulières, les veines d'eaux où passe la nourriture. Il faut les chercher près de la surface, surtout en été, sinon entre deux eaux.

Montage:

Le montage doit être en proportion avec la petite taille de l'ablette, c'est à dire très sensible et très léger: il ne faut pas hésiter à sortir des flotteur de 0.30g, voir beaucoup moins. L'antenne du flotteur doit être très fine, pour vite déceler la touche. Un montage pour l'ablette se doit d'être bien conçu, mais simple: il ne faut pas oublier qu'avec l'ablette tout va vite, c'est une "pêche rapide".

Esches et amorce:

L'amorce doit éclater en surface et provoquer un joli nuage persistant. En ce qui concerne les esches, les pinkies rouges restent une valeur sûre, mais les vaseux peuvent permettre de faire de très jolies pêches.

action de pêche:

La pêche à l'ablette, malgré les apparences, est une pêche difficile à maîtriser à la perfection, il faut enchainer amorçage, mise en place et contrôle de la ligne, ferrage et décrochage de poisson avec une vitesse importante. Pour simple indication, le record du monde est d'environ 500 ou 600 poissons en seulement une heure, alors plus de moquerie sur les pêcheurs d'ablettes SVP, personnellement face à de tels scores moi je dis RESPECT!! Bien sûr, vous allez pas besoin d'en pêcher autant en si peu de temps, il faut savoir prendre son temps: c'était juste une information en passant!!

                                LES ESPÈCES INVASIVE

On appelle espèce invasive une espèce étrangère à un milieu qui le colonise et en menace l'équilibre.

S'ajoutent à cette nuisance écologique sérieuse, d'importants problèmes économiques et sanitaires

QUELQUES EXEMPLES

                                          LE RAGONDIN

Le ragondin, originaire d'Amérique du Sud, a été introduit en France en 1870 pour le commerce de la fourrure. Parfaitement adapté au climat tempéré, il s'est toutefois très vite répandu dans la nature et sa population a connu une croissance exponentielle en raison d'une absence de prédateur.

 

                               L'ECREVISSE DE LOUISIANE

Elle a été importée dans différents pays européens à des fins commerciales dans les années 1970. Malheureusement, elle a très vite colonisé les cours d'eau et les étangs grâce à un taux de reproduction exceptionnel, provoquant des ravages : porteuse d'un champignon, elle décime en effet les populations d'écrevisses indigènes.

Elle dégrade les berges en creusant des galeries de près de 2 mètres.

 

 

 

                           LA TORTUE DE FLORIDE     

La tortue de Floride fut massivement importée en Europe dans les années 1970 pour être vendue comme animal de compagnie.

Les animaleries expliquaient rarement aux acheteurs que cette tortue qui ne mesurait pas plus de 2 cm au moment de la vente allait rapidement atteindre 30 à 40 cm à l'âge adulte.

De nombreux propriétaires décidèrent de les abandonner dans la nature quelques mois plus tard, ce qui provoquera une véritable invasion dans les cours d'eau et les étangs.

 

 

 

 

CONTACT

PASCAL SIMONIN

[email protected]

AFFICHES

LIENS DE L'AMICALE

SITE AAPPMA § APN DU 78

METEO LOCALE

Tourisme
Voir plus

PHOTOS RECENTES

DIAPORAMAS VIDEOS

962 views

VISITES

Compteur Global gratuit sans inscription